1) Définition

On identifie le registre littéraire d’un texte (aussi appelé tonalité) en étudiant la réaction provoquée sur le lecteur. Elle peut être émotionnelle (rire, tristesse, colère…) ou intellectuelle (curiosité, conviction…).

Le plus souvent, elle est souhaitée par l’auteur, qui utilise un ensemble de thématiques et de figures de style pour y parvenir. Un texte peut contenir plusieurs registres.

2) Les registres

Le registre comique et le registre burlesque provoquent le rire.
Le registre didactique vise à donner des informations et à enseigner.
Le registre dramatique crée du suspense et de l’inquiétude pour les personnages.
Le registre épidictique est celui de l’éloge ou du blâme : il provoque admiration ou dégoût.
Le registre épique provoque l’admiration du lecteur pour les exploits de héros aux capacités surhumaines.
Le registre ironique crée une connivence entre l’auteur et le lecteur grâce à l’utilisation de l’implicite.
Le registre lyrique correspond à l’expression des sentiments.
Le registre élégiaque dénote une plainte.
Le registre pathétique provoque la compassion du lecteur.
Le registre polémique fait réagir le lecteur, par exemple en provoquant sa colère.
Le registre satirique critique une personne ou un fait en s’en moquant.
Le registre tragique incite le lecteur à avoir pitié de personnages dont le destin est marqué par la fatalité.

This site is protected by wp-copyrightpro.com