Les mouvements littéraires : l’Absurde

L’absurde est un mouvement littéraire de la seconde moitié du XXe siècle. Il apparaît pendant la Seconde Guerre Mondiale et s’éteint dans les années 60. 

Les auteurs de l’absurde publient principalement des romans, du théâtre et des essais. Ils décrivent la situation tragique de l’homme, s’apercevant qu’il évolue dans un monde incompréhensiblela mort est inévitable.

1) Contexte historique de l’Absurde

La Seconde Guerre Mondiale

Entre 1939 et 1945, le monde connaît un nouveau conflit majeur, marqués par le génocide de millions de personnes et la création de nouvelles armes extrêmement destructrices comme la bombe atomique.

A la fin de la Seconde Guerre Mondiale commence une période également troublée, celle de la Guerre froide et de la décolonisation.

Les auteurs peinent à donner du sens à un monde aux repères profondément bouleversés où la vie semble ne pas avoir de but.

L’influence de la philosophie

Les auteurs de l’Absurde sont souvent influencés par un courant philosophique, développé principalement par Jean-Paul Sartre à partir des idées du philosophe allemand Schopenhauer : l’existentialisme.

Sartre explique que l’homme naît sans but précis, (contrairement à un objet qui est fabriqué pour servir une fonction). C’est à chaque individu de donner du sens à ses actions tout au long de sa vie.

2) Les principaux thèmes de l’Absurde

  • L’absurdité de la condition humaine
  • Les limites du langage
  • La solitude de l’homme face à un monde qui le dépasse
  • L’écoulement infini du temps (ni passé, ni avenir)
  • La mise en valeur du caractère machinal et répétitif de l’existence (travail, repas, sommeil…)

3) Quelques procédés de l’Absurde

  • L’humour noir et les clichés
  • Le mélange des registres comiques (répétitions d’actions, situations ridicules…) et tragiques (lorsque les personnages se rendent compte de l’absurdité de leur existence)
  • Les jeux de mots et les dialogues de sourds
  • La remise en cause de la vision classique du héros (Meursault dans L’Etranger, Vladimir et Estragon dans En attendant Godot)
  • Au théâtre, l’absence des règles du théâtre classique

4) Principaux auteurs de l’Absurde

  • Jean-Paul Sartre (La Nausée, Huis-Clos)
  • Albert Camus (L’Etranger, Caligula)
  • Eugène Ionesco (La cantatrice chauve, Rhinocéros)
  • Samuel Beckett (Fin de partie, En attendant Godot)

Découvre les autres mouvements littéraires à connaître pour le Bac de français.

Les mouvements littéraires : l’Absurde
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com