Les mouvements littéraires : le Nouveau Roman

Le Nouveau Roman est un mouvement littéraire qui apparaît en 1950 et dure une vingtaine d’année. Il regroupe plusieurs écrivains autour des Editions de Minuit.

Les publications, très diverses, ont pour point commun un rejet des règles du roman « classique ». Ces idées sont exprimées par Alain Robbe-Grillet dans le recueil d’essais Pour un Nouveau Roman, qui devient le manifeste de ce mouvement.

Les auteurs du Nouveau Roman proposent une expérience de lecture différente. Ils inventent de nouvelles techniques narratives qui poussent le lecteur, en l’absence d’intrigue ou de personnages clairement caractérisés, à s’intéresser exclusivement au processus d’écriture.

1) Contexte historique du Nouveau Roman

Une société en pleine mutation

Après 1945, la société française est profondément bouleversée.

Les auteurs s’intéressent à la psychanalyse et à l’existentialisme pour donner du sens à un monde marqué par le traumatisme de la Seconde Guerre Mondiale et par les tensions de la Guerre Froide.

Parallèlement, la société de consommation née pendant les Trente Glorieuses donne de plus en plus d’importance aux objets du quotidien. 

L’Oulipo

L’Oulipo (ou Ouvroir de Littérature Potentielle), est une association littéraire créée en 1960. Ses membres ont un but assez similaire à celui des auteurs du Nouveau Roman mais utilisent des moyens différents.

En effet, les auteurs de l’Oulipo veulent eux-aussi trouver de nouvelles manières d’écrire, en se détachant des modèles littéraires classiques. Pour cela, ils se donnent des contraintes littéraires originales (créer un calligramme, écrire un texte sans utiliser la lettre « e »…),

Ces règles les obligent à utiliser le langage de façon très imaginative et à inventer de nouveaux modes d’expression. Un des membres les plus célèbres de l’Oulipo est Raymond Queneau, auteur d’Exercices de style et de Zazie dans le métro.

2) Les principaux thèmes du Nouveau Roman

  • Le souvenir et le passé, le rejet du point de vue omniscient au profit du cheminement intérieur et de la focalisation interne
  • La présence envahissante des objets, décrits de façon très détaillée et objective
  • L’écriture vue comme une aventure et une forme d’expérimentation : le roman devient un laboratoire.

3) Quelques procédés du Nouveau Roman

  • La création de nouveaux personnages anonymes et impersonnels
  • Le rejet du point de vue omniscient au profit du monologue intérieur
  • La variation autour d’une même scène racontée selon plusieurs points de vue, ou la répétition de scènes similaires
  • Le refus de la chronologie et de l’intrigue

4) Principaux auteurs du Nouveau Roman

  • Alain Robbe-Grillet (Les Gommes)
  • Michel Butor (La Modification)
  • Nathalie Sarraute (Le Planétarium)
  • Marguerite Duras (Le ravissement de Lol V. Stein)

Découvre les autres mouvements littéraires à connaître pour le Bac de français.

Les mouvements littéraires : le Nouveau Roman
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com