Les mouvements littéraires : le Classicisme

Après la violence des guerres de religion, la deuxième moitié du XVIIe siècle apparaît comme une période plus apaisée. La volonté d’équilibre et d’ordre de Louis XIV se reflète dans la création artistique et architecturale de l’époque. La construction du château de Versailles rassemble la noblesse, qui développe un intérêt pour la littérature mondaine.  Le goût pour la rigueur et l’harmonie, en opposition avec l’exubérance baroque, va inspirer les artistes du Classicisme.

1) Contexte historique du Classicisme

La création de l’Académie Française

Créée en 1634 par le cardinal de Richelieu, premier ministre de Louis XIII, cette institution a pour but de donner des règles à la langue française. Le but est de l’uniformiser et la rendre compéhensible par tous, notamment en créant un dictionnaire. L’Académie Française est composée d’écrivains, poètes, historiens, et autres hommes de lettres.

Le règne de Louis XIV

De 1643 à 1715, la France connaît une période de stabilité politique, économique et religieuse, qui vaudra à cette époque son surnom de « Grand Siècle ». Louis XIV exerce un pouvoir fort depuis son château de Versailles. Il fait appel à de nombreux artistes et auteurs, dont il devient le mécène. Il les charge de diffuser auprès des français et dans les pays voisins les valeurs et l’image d’une France forte gouvernée par le Roi-Soleil, monarque absolu.

2) Les principaux thèmes du Classicisme

  • Recherche de la symétrie, de l’harmonie et de la raison aussi bien dans la création artistique que dans l’utilisation de la langue française.
  • Volonté de vraissemblance (Règle des trois unités au théâtre).
  • Création de « règles » régissant la langue française et la littérature : séparation des différents genres littéraires, définition des registres de langue…
  • Développement de l’idéal de « l’honnête homme », élégant, cultivé, aimable, et de la littérature mondaine.
  • Imitation des artistes et auteurs antiques, thèmes historiques ou mythologiques

3) Quelques procédés du Classicisme

  • Les formes courtes : maximes, proverbes, fables…
  • Les figures de symétrie (parallélisme, chiasme…)
  • Les figures d’atténuation, notamment la litote (pour éviter de choquer et respecter la bienséance).

4) Principaux auteurs du Classicisme

  • Molière, Dom Juan, Le Bourgeois Gentilhomme, Tartuffe (théâtre – comédie)
  • Jean Racine, Phèdre, Andromaque (théâtre – tragédie)
  • Jean de La Fontaine, Fables (poésie)
  • Nicolas Boileau, Art poétique (poésie)
  • La Bruyère, Les Caractères (argumentation)
  • Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves (roman)

Découvre les autres mouvements littéraires à connaître pour le Bac de français.
Voir aussi : Le théâtre classique et la règle des trois unités

Les mouvements littéraires : le Classicisme
Étiqueté avec :                

2 avis sur « Les mouvements littéraires : le Classicisme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com