Qu’est-ce qu’un poème en prose ?

Le poème en prose naît au XIXe siècle avec le recueil du poète Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit. Cette forme poétique nouvelle est ensuite reprise par d’autres poètes de cette époque, comme Charles Baudelaire ou Arthur Rimbaud, et fait désormais partie des formes poétiques les plus utilisées.

I) Définition du poème en prose

Un poème en prose est généralement assez court. A première vue, il est présenté de la même manière qu’un extrait de roman ou d’essai.

En général, il ne comporte pas de retour à la ligne à moins qu’il ne s’agisse d’un nouveau paragraphe, pas de majuscule en début de ligne, mais plutôt en début de phrase. Il ne contient pas de vers, de rimes ou de strophes.

Cependant le poème en prose contient des éléments caractéristiques d’un texte poétique :
– une forte musicalité (créée notamment par des jeux de sonorités)
– un langage imagé (avec de nombreuses figures de style)
– des variations de rythme (phrases de longueurs différentes, parallélisme de construction…)

II) Exemple de poème en prose

« Des ciels gris de cristal. Un bizarre dessin de ponts, ceux-ci droits, ceux-là bombés, d’autres descendant ou obliquant en angles sur les premiers, et ces figures se renouvelant dans les autres circuits éclairés du canal, mais tous tellement longs et légers que les rives chargées de dômes s’abaissent et s’amoindrissent. Quelques-uns de ces ponts sont encore chargés de masures. D’autres soutiennent des mâts, des signaux, de frêles parapets. Des accords mineurs se croisent, et filent, des cordes montent des berges. On distingue une veste rouge, peut-être d’autres costumes et des instruments de musique. Sont-ce des airs populaires, des bouts de concerts seigneuriaux, des restants d’hymnes publics ? L’eau est grise et bleue, large comme un bras de mer. — Un rayon blanc, tombant du haut du ciel, anéantit cette comédie. »

Arthur Rimbaud, « Les Ponts », Illuminations

III) Analyse d’un poème en prose

Pour analyser un poème en prose, il faut bien sûr identifier le thème du texte. De plus il importe de mettre en valeur les éléments qui font de l’extrait un véritable texte poétique : musicalité, rythme et images.

Ainsi, on trouve dans ce poème une forte musicalité, marquée notamment par des allitérations et des assonances.

Des rythmes binaires et ternaires donnent du dynamisme au texte.

Enfin, on retrouve les champs lexicaux de la couleur, de la musique, du spectacle, des formes géométriques.

Dans ce poème en prose, Rimbaud évoque la ville de Londres, et notamment des ponts qui surplombent la Tamise. Cette description de la forme des ponts sur fond de brouillard rappelle les tableaux impressionnistes de la même époque.

Retrouve d’autres fiches de révisions sur la poésie.

Qu’est-ce qu’un poème en prose ?
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com