Qu’est-ce qu’une mise en abîme ? (et comment l’analyser)

I) Définition de la mise en abîme

Une mise en abîme (ou mise en abyme) est un procédé littéraire emprunté à la peinture. Il consiste  à placer dans l’oeuvre principale une autre oeuvre du même type pour créer un effet d’écho.

> La mise en abîme en peinture

En peinture, la mise en abîme consiste à cacher une image ou un tableau dans un autre tableau. Par exemple, dans La chambre des époux Arnolfini de Van Eyck, tu peux voir au premier plan les deux personnages. Et si tu regardes à l’arrière plan, tu remarques leur reflet dans le miroir rond au centre du tableau. Il y a donc deux images : celle représentée par le tableau lui-même, et celle reflétée par le miroir.

> La mise en abîme dans la publicité

De façon amusante, ce procédé a été repris dans la publicité, et notamment dans le logo d’une célèbre marque de fromageLa Vache qui rit a une boucle d’oreille contenant une autre Vache qui rit, qui elle-même porte une boucle d’oreille contenant une autre Vache qui rit, qui elle-même… on pourrait imaginer que cette image se répète à l’infini !

II) Quelques exemples de mise en abîme

> Au théâtre 

Dans L’Illusion Comique, de Corneille, le spectateur voit sur scène deux personnages, Clindor et Pridamant, qui eux-même assistent, sans le savoir, à une pièce de théâtre qui compose la majeure partie de l’oeuvre. On peut alors parler de théâtre dans le théâtre.

> Dans le roman 

Dans Les Faux-Monnayeurs, roman d’André Gide, Edouard, un des personnages, écrit également un roman, intitulé… Les Faux-Monnayeurs !

> Dans la poésie 

Ma foi, c’est fait de moi. Car Isabeau
M’a conjuré de lui faire un rondeau.
Cela me met en une peine extrême.
Quoi treize vers : huit en eau, cinq en ème !
Je lui ferais aussitôt un bateau.

En voilà cinq pourtant en un monceau.
Faisons-en huit, en invoquant Brodeau,
Et puis mettons : par quelque stratagème.
Ma foi, c’est fait.

Si je pouvais encor de mon cerveau
Tirer cinq vers, l’ouvrage serait beau.
Mais cependant je suis dedans l’onzième,
Et si, je crois que je fais le douzième.
En voilà treize ajusté au niveau.
Ma foi, c’est fait !

Ce poème de Vincent Voiture nous montre « en direct » le processus d’écriture dont il est le résultat. On lit donc l’oeuvre, tout en assistant à sa création. Un poème dans le poème!

III) Analyser une mise en abîme

Maintenant que tu as compris ce qu’est une mise en abîme, voyons comment l’analyser !

> Un clin d’œil au lecteur

Comme dans le poème de Voiture, l’auteur peut vouloir créer la surprise ou l’amusement chez le lecteur.

> Une réflexion sur la création littéraire 

Dans L’Illusion Comique, Corneille nous propose une réflexion sur le statut des acteurs et le lien entre théâtre et réalité.

Dans Les Faux-Monnayeurs, en mettant en scène un personnage écrivain, Gide montre les enjeux  de l’écriture et de la création artistique.

> La recherche d’innovation 

De plus, en expérimentant grâce à des formes de narration nouvelles, Gide montre sa volonté de s’éloigner des romans traditionnels.

Qu’est-ce qu’une mise en abîme ? (et comment l’analyser)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com