registre ironique, ironie

1) Définition du registre ironique

En utilisant le registre ironique, l’auteur semble défendre une thèse, mais indique au lecteur qu’il pense le contraire. 
Ce registre sert, tout en faisant rire le lecteur, à se moquer, critiquer ou dénoncer.

2) Procédés du registre ironique

  • Figures d’exagération (hyperbole) ou d’atténuation (litote) utilisées de façon inattendue
  • Antiphrases
  • Sous-entendus et implicite : l’auteur invite le lecteur à « lire entre les lignes »
  • Décalage entre le sujet et son traitement (sujet sérieux décrit de façon légère, ou l’inverse)

3) Thèmes du registre ironique

Tous les thèmes peuvent être traités de façon ironique. Néanmoins on retrouve souvent ce registre dans des textes remettant en cause la société ou l’ordre établi. Il peut également servir à dénoncer des défauts humains ou sociaux.

4) Exemple et analyse

« Un généalogiste prouve à un prince qu’il descend en droite ligne d’un comte dont les parents avaient fait un pacte de famille, il y a trois ou quatre cents ans avec une maison dont la mémoire même ne subsiste plus. Cette maison avait des prétentions éloignées sur une province dont le dernier possesseur est mort d’apoplexie : le prince et son conseil concluent sans difficulté que cette province lui appartient de droit divin. Cette province, qui est à quelques centaines de lieues de lui, a beau protester qu’elle ne le connaît pas, qu’elle n’a nulle envie d’être gouvernée par lui ; que, pour donner des lois aux gens, il faut au moins avoir leur consentement : ces discours ne parviennent pas seulement aux oreilles du prince, dont le droit est incontestable. »

Dans le début de l’article « Guerre » du Dictionnaire Philosophique, Voltaire utilise l’ironie, à travers un apologue, pour dénoncer l’absurdité de la guerre.

L’auteur commence par nous montrer, de façon implicite, que les prétentions du prince sont absurdes. En effet, il insiste sur l’éloignement géographique de la province qu’il souhaite conquérir, ainsi que sur l’éloignement temporel du pacte de famille à l’origine de cette conquête.

De plus, il oppose de façon comique les arguments de bon sens des habitants de la province, rapportés au discours indirect, avec les conclusions très rapides mais peu solides du prince.

Enfin, le prince ainsi que les autres membres de la noblesse sont présentés de façon ridicule grâce à des détails qui les décrédibilisent.

Pour en savoir plus, consulte la liste des registres littéraires à connaître pour le bac de français.

Le registre ironique
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com