3 étapes clés

On vient de distribuer les sujets ! Vite, lire le texte et se mettre au travail le plus rapidement possible !

Panique au moment où tu te rends compte qu’on t’a donné un extrait d’essais datant du XVIe siècle. Il est écrit dans un français modernisé mais plein de phrases très denses et d’un vocabulaire compliqué (Montaigne!).

A moins qu’il ne s’agisse d’une page de théâtre où les personnages échangent des répliques rapides, pleines d’implicite? Il faudra relire chaque intervention plusieurs fois pour bien en saisir le sens (Marivaux).

Finalement il aurait peut-être fallu mieux réviser la méthode de la dissert’…

Pour éviter ce sentiment de noyade pendant la découverte d’un texte, je te propose une méthode simple, en 3 étapes-clés. Grâce à elle, tu retires le maximum d’informations d’un texte et tu reprends confiance en toi… avant même de commencer ta lecture !

On ne lit pas le texte?

Pas tout de suite !

Tu peux avoir la chance de tomber sur un texte écrit au début du XXIe siècle, donc dans un français actuel et compréhensible. Tu peux également être interrogé(e) sur un sonnet du XVIe rédigé dans un français bien moins moderne. Ils comportent souvent du vocabulaire complexe et débordent de références mythologiques.

De quoi te donner envie de t’enfuir en courant, si tu te rends compte à la première lecture que tu ne comprends pas tout !

Tu viens de perdre 10 minutes et peut-être une bonne partie de ta confiance en toi ! Tu peux difficilement te l’autoriser pendant un devoir sur table ou même le jour du bac !

Etape 1 : regarder l’objet d’étude et faire du tri dans les informations

Regarde d’abord l’objet d’étude, indiqué en haut du sujet!

En commençant par-là, tu fais le tri dans toutes les informations dont tu disposes. Si tu vois que le sujet porte sur le roman, tu peux d’hors et déjà oublier toutes tes notions de versification et tes connaissances sur la Pléiade et le surréalisme.

Si le texte appartient au théâtre, souviens-toi de ton vocabulaire technique (didascalie, aparté, stichomyties…). Note-le sur un morceau de brouillon pour éviter les trous de mémoire.

C’est dans les premières minutes du devoir que ton cerveau est le plus frais et le plus efficace, utilise donc ton énergie pour prioriser les informations qui te serviront, et oublier celles qui deviennent inutiles. Tu seras ainsi plus concentré(e) pendant les heures suivantes !

Etape 2 : Le pouvoir du chapeau

Hé non, tu ne viens pas de basculer en plein Harry Potter !

Le texte est souvent accompagné d’un chapeau, un petit texte en italique contenant des détails sur l’oeuvre ou quelques éléments biographiques sur l’auteur.

Surligneur en main, repère les noms des personnages et leurs relations, la thèse évoquée dans l’oeuvre ou encore l’événement marquant de la vie de l’auteur. Ce chapeau n’est pas là par hasard : il faut impérativement t’en servir pour guider ton analyse et utiliser ses informations pour rédiger ton introduction.

Etape 3 : l’auteur et la date de publication

Le sujet comporte aussi le nom de l’auteur et la date de publication de l’oeuvre. Ces informations sont essentielles, non seulement pour rédiger ton introduction, mais surtout pour en déduire le mouvement littéraire probable du texte.

En effet, une fois que tu connais cette information, tu peux :

  • connaître l’époque à laquelle vivait l’auteur et te préparer à lire un français plus ou moins moderne. Le sens de certains mots peut également changer en fonction du siècle !
  • te rappeler des thématiques propres à ce mouvement. Tu sais donc à quoi t’attendre, et tu peux voir si l’auteur aborde un thème original, ou s’il en parle d’une façon différente d’autres textes de la même époque
  • comparer le parti-pris stylistique du texte avec ceux d’autres oeuvres de la même époque et du même mouvement, afin de mettre en avant la spécificité de cet extrait et préparer facilement une ouverture

Pour aller plus loin

Tu te poses des questions sur la méthode du commentaire de texte? Participe à ma classe virtuelle du dimanche 11 octobre 2020 à 14 heures

Dans cette classe de 3h, je te propose de découvrir ou de réviser :

– le but du commentaire de texte : à quoi ça sert, qu’est-ce qu’on évalue ?

– la boîte à outils du commentaire de texte (également utile pour l’analyse linéaire de l’oral!) : énonciation, temps verbaux, figures de style, versification…

– une méthode simple et efficace pour trouver les procédés dans le texte, les analyser, trouver un plan et une problématique en 10 minutes chrono

des trucs et astuces pour rédiger de bonnes intros et conclusions, des transitions efficaces, et finir ta rédaction dans le temps imparti.

Je m’inscris !

Commentaire de texte : les trois étapes-clés pour bien démarrer
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com