Fiche Auteur – Joachim Du Bellay

Joachim Du Bellay est un auteur français de la Renaissance (XVIe siècle), appartenant au mouvement littéraire de la Pléiade. Il est notamment connu pour son recueil de poésie Les Regrets et pour le manifeste Défense et illustration de la langue française.

I – Biographie

La création de la Pléiade

Joachim du Bellay naît en Anjou, à Liré, en 1522, dans une famille noble. Malgré une santé fragile, il part faire des études de droit à Poitiers. Il y rassemble des amis pour former un groupe de poètes. Celui-ci est d’abord nommé la Brigade, puis la Pléiade.

Leur but est de créer une poésie en langue française d’aussi bonne qualité que les poèmes latins et grecs qu’ils ont étudiés. Ils s’inspirent notamment de l’oeuvre du poète italien Pétrarque. En 1549 que Du Bellay publie Défense et illustration de la langue française, qui rassemble les idées de la Pléiade.

Le voyage à Rome

En 1553, Joachim du Bellay part à Rome comme secrétaire de son oncle, le cardinal Jean Du Bellay. Il espère profiter de son séjour pour découvrir la culture antique. Cependant il se retrouve vite accaparé par les intrigues de la cour du Pape. Il exprime sa déception et critique la vie romaine dans Les Regrets et dans Les Antiquités de Rome.

Le retour en France

Du Bellay tombe malade en 1557 et retourne en France, où il fait publier ses recueils de poésie. Il se débat avec de nombreuses difficultés financières et meurt en 1560 à l’âge de 37 ans.

II – Oeuvre

L’oeuvre littéraire de Du Bellay se compose d’un essai et de trois recueils de poésie.

Défense et Illustration de la langue française

Défense et Illustration de la langue française paraît 10 ans après la signature de l’édit de Villers-Cotterêts. Celui-ci impose le français comme langue administrative du royaume de France. Auparavant les documents officiels pouvaient être rédigés dans les dialectes locaux.

Joachim Du Bellay approuve cette démarche d’unification de la langue française, et souhaite l’étendre à la littérature, et notamment à la poésie. Pour cela, il faut faire du français une langue aussi élégante et esthétique que le latin et le grec, les langues utilisées traditionnellement par les auteurs.

Du Bellay propose d’enrichir le français grâce à des mots créés à partir des langues antiques, ainsi que des termes issus des langages régionaux. Il encourage également les poètes à abandonner les formes poétiques médiévales. Il les invite à se concentrer sur les modèles en usage durant l’antiquité (ode, élégie, épopée, mais également au théâtre comédie et tragédie).

Les recueils de poésie

Dans son premier recueil de poésieL’Olive, Du Bellay met à l’honneur pour la première fois une forme poétique nouvelle à l’époque, le sonnet. En rendant hommage à une maîtresse fictive, il s’inspire du Canzionere de Petrarque, dans lequel l’auteur italien chante les louanges de Laure.

Les Regrets est un recueil composé pendant le voyage  à Rome. Il s’éloigne du thème pétrarquiste de l’amour, et met en avant  la mélancolie et la nostalgie du pays natal. Le recueil, très lyrique, reflète les sentiments du poète, qui multiplie les références mythologiques.

Dans les Antiquités de Rome, Du Bellay s’inspire de son voyage à Rome et notamment sa visite des ruines. Il admire la grandeur de la civilisation romaine, et déplore sa chute avec mélancolie.

III – Thématiques

L’expression des sentiments

Du Bellay s’inspire d’abord de la poésie amoureuse de Pétrarque. Dans L’Olive, il célèbre une maîtresse imaginaire et idéalisée. Il la met notamment en valeur à travers des figures de style sur le thème de la nature.

Plus tard, le poète exprime plutôt ses sentiments personnels, par exemple dans son recueil Les Regrets. Celui-ci met en avant la mélancolie de l’auteur, sa déception quant à la vie à Rome, et son envie de retourner en France.  Le registre élégiaque (la plainte) est très présent.

La satire

Du Bellay écrit également des poèmes satiriques pour décrire les travers de la vie romaine. Il critique notamment l’hypocrisie des courtisans et des intrigues politiques qu’il observe à la cour du Pape.

Rome et la culture antique

Erudit et humaniste, Du Bellay connaît et admire les textes antiques.

Même s’il privilégie le sonnet, le poète utilise également d’autres formes inspirées par la tradition antique, et notamment l’ode et l’élégie. De même, ses poèmes comportent de nombreuses références à la mythologie grecque et latine.

Fiche Auteur – Joachim Du Bellay
Étiqueté avec :                                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com