+ 33 6 79 01 74 53 
tete.en.lettres@gmail.com

Lire 8 oeuvres pendant l’année ? C’est possible !

Le dimanche 24 octobre à 15h, je te propose un atelier gratuit pour t’apprendre à faire facilement tes fiches de lecture et lire efficacement les oeuvres pour le bac de français ! 

fiche auteur la bruyère

Table des matières

Jean de La Bruyère est un auteur français du XVIIe siècle. Appartenant au mouvement littéraire du classicisme, c’est un auteur moraliste.

En effet, il s’interroge sur les coutumes et la façon de vivre de ses contemporains. Son oeuvre principale, Les Caractères ou les moeurs de ce siècle, se compose de courtes pièces littéraires, remarques ou portraits qui illustrent les idées de La Bruyère sur son époque.

Jeunesse et éducation

Jean de La Bruyère nait à Paris en 1645. Il appartient à une famille bourgeoise.

Après ses études de droit, il doit attendre un héritage pour acheter une charge de trésorier général en Normandie. Il continue de vivre à Paris, mais cet investissement lui assure un revenu régulier.

Progression sociale de La Bruyère

En 1684, grâce à Bossuet, La Bruyère devient précepteur du Duc de Bourbon, petit-fils du grand Condé. A la fin de l’éducation de son élève, il reste auprès de ses employeurs et s’occupe de leur bibliothèque.

De fait, cette situation lui permet d’être en contact avec la haute noblesse et la Cour, dont il observe les moeurs et les travers.

C’est à ce moment qu’il entame la rédaction des Caractères, qui continue jusqu’à la fin sa vie. Il s’inspire pour cela d’un ouvrage du philosophe grec Théophraste, également appelé Les Caractères, et dont la traduction constitue une partie de la première édition.

Succès littéraire et dernières années

La première édition des Caractères, parue en 1687, connaît un grand succès. Cet engouement est ensuite confirmé par huit rééditions du vivant de La Bruyère. De plus celui-ci retravaille régulièrement son oeuvre et l’enrichit de nouvelles remarques.

La Bruyère est élu à l’Académie en 1693. Cependant son discours de réception, où il prend parti pour les Anciens dans leur querelle avec les Modernes, déclenche de vives réactions.

Il meurt en mai 1696 à Versailles d’une attaque d’apoplexie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

.

This site is protected by wp-copyrightpro.com